Premier i4policy Hackathon à Dakar, Sénégal

Le 19 Juillet le Dakar Policy Hackathon a réuni plus d’une soixantaine d’acteurs clés de l’écosystème entrepreneurial à Impact Dakar avec l’objectif du développement d’un Start-Up Act avec des propositions pour créer un environnement plus propice à l’innovation et à l’entrepreneuriat.

Croire en la volonté d’une communauté d’innovateurs investis ensemble aux côtés de leurs institutions pour améliorer l’ environnement entrepreneurial au Sénégal – c’est la conviction de i4Policy, Malaaka, Impact Dakar, Jokkolabs et tous les principaux acteurs de l’écosystème entrepreneurial réuni le 19 Juillet dernier pour le Dakar Policy Hackathon.

L’événement a réuni plus d’une soixantaine d’entrepreneurs, étudiants, fonds d’investissements, corporates et organisations institutionnelles qui ensemble ont travaillé pendant 2 jours à l’amélioration des politiques publiques dans une dynamique de co-création.

“Cette journée était formidable. Tant attendue par l’écosystème numérique, et par l’écosystème entrepreneurial tout simplement, la démarche et le travail sont lancés!”

Sabrina Coulibaly, Directrice Générale, Coulibaly Consulting

Tous les acteurs de l’écosystème ont été mobilisés afin de partager différentes propositions pour améliorer le cadre des affaires et s’équiper d’une législation ou réglementation adaptée aux startups afin de soutenir l’entrepreneuriat et l’innovation et répondre aux défis propres au lancement et au passage à l’échelle des startups. Le hackathon a donné naissance au Sénégal Startup Act: des propositions pour créer un environnement plus propice à l’innovation et à l’entrepreneuriat.

“Le manifeste sur les start-up du Sénégal introduira un certain nombre de propositions visant à promouvoir l’innovation et l’esprit d’entreprise en créant un environnement plus favorable pour les entrepreneurs qui souhaitent lancer des startups au Sénégal. Je suis convaincue qu’ensemble et en coopération avec nos gouvernements, nous pouvons changer et améliorer notre écosystème et faciliter la naissance et le développement et la réussite de nos talents.”
Eva Sow Ebion, Chief coordinator du Dakar Policy Hackathon

Le Sénégal Startup Act contient un nombre des législations qui ont pour objectif de promouvoir l’innovation et l’entrepreneuriat. Le Startup Act couvre des domaines tels que les politiques fiscales, le financement des startups ou encore une labellisation des start-ups, la promotion de la collecte et le partage des données pour que les entrepreneurs puissent développer des meilleurs business plans.

L’Initiative de i4Policy, le Policy Hackathon, est une méthode innovante favorisant un dialogue inclusif entre les décideurs politiques, les entrepreneurs innovateurs et les communautés locales afin de créer des cadres politiques favorisant l’innovation locale ascendante.

“Ce que j’attends de cet événement, c’est une meilleure compréhension mutuelle. Il est important pour les autorités politiques de mieux comprendre les difficultés et les attentes des entrepreneurs. Et évidemment, il est essentiel pour la société civile d’avoir une meilleur idée d’où en sont les réformes et où va l’écosystème entrepreneurial.”

Abdoul Aziz Sy, Hub Manager d’Impact Dakar

En effet, en mai dernier plusieurs leaders de l’innovation s’est réuni à Impact Hub Kigali en marge du Sommet Transform Africa pour co-créer le manifeste des politiques d’innovation en Afrique. 48 leaders de l’écosystème de 25 pays africains, dont 56% de femmes et représentant les principaux groupes linguistiques du continent se sont rencontrés lors de la African Innovation Hub Convention. Ces 48 participants ont co-écrit et approuvé le i4policy manifeste (i4policy.org/manifesto) au cours d’une réunion de deux jours, puis l’ont distribué à leurs pairs.

Cette volonté de co-création vient renforcer la vision des institutions publiques à accompagner l’émergence de champions, lors du Forum Numérique organisé par la Présidence du Sénégal, le Président de la République avait présenté 3 leviers principaux pour accompagner la mise en œuvre de la stratégie Sénégal numérique 2025 dont le “troisième levier est l’adoption de réformes conséquentes pour l’amélioration de l’environnement des affaires, pour permettre au secteur privé local du numérique d’exploiter pleinement le potentiel et les opportunités offertes par le développement du numérique.” – Extrait du Discours du Président de la République Macky Sall.

La Délégation générale à l’Entrepreneuriat Rapide créé à cet effet, joue un rôle déterminant dans ce processus de création de nouvelles réformes afin de favoriser l’innovation et l’entrepreneuriat au Sénégal. L’organisation a affirmé un grand soutien au Dakar Policy Hackathon aux côtés d’organismes privés et internationaux tels que la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement, Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), l’ ambassade de France au Sénégal et Teranga Tech.

“Le Dakar Policy Hackathon a été un beau forum d’échanges. Cette réunion d’experts numériques a permis de recueillir les besoins et les attentes des acteurs de l’écosystème, qu’ils proviennent du secteur privé, du secteur public ou de la société civile. Le Sénégal deviendra une Start-Up Nation grâce à des initiatives de ce type. Le DPH a permis de partager différentes propositions pour améliorer l’environnement des affaires et d’avoir une législation / réglementation adaptée aux startups. C’est maintenant en collaboration avec les institutions, le secteur privé et l’Etat de traduire en actions concrètes les propositions qui ont été faites et qui vont donner naissance à la loi Start Up pour le Sénégal. Sonatel félicite les initiateurs de cette initiative de co-construction.”

Rokhaya Solange Ndir, Responsable des Relations Ecosystèmes Numériques chez Orange / Sonatel

A l’issu du hackathon, l’équipe a soumis d’un avant projet du Sénégal Startup act qui a été présenté aux Ministère de l’ Economie, des finances et du plan; au Ministère de l’Économie Numérique et à la Direction des Impôts et Domaines.

Une phase de consultation sera déployée en août afin de consolider le document et élargir la coalition d’acteurs institutionnels travaillant ensemble pour une réforme positive pour l’innovation et l’entrepreneuriat. L’application web et le chatbot facebook développé par i4policy seront utilisés dans le cadre de cette consultation. Cela permettra non seulement d’ouvrir la politique pour des commentaires supplémentaires de la part d’un plus large public, mais aussi renforcer et élargir la coalition d’acteurs travaillant ensemble pour une réforme positive pour l’innovation et l’entrepreneuriat.

“Plusieurs de nos différents interlocuteurs ont fait le même constat : le cadre réglementaire et fiscal a besoin d’être adapté aux activités des entrepreneurs. Ce genre d’initiative permet de faire remonter de manière très structurée des propositions aux décisionnaires, avec une approche bottum-up. C’est essentiel en termes de politique publique.”

Bassirou Ba, soutien de la DER

Ce sera l’occasion de travailler avec l’étroite collaboration des différentes parties prenantes: start-upers, investisseurs, incubateurs, bailleurs de fonds, société civile et administration à proposer une loi qui offrirait de nombreux avantages aux startups, à l’exemple du Startup Act tunisienne.
La Tunisie a offert à ses start-ups un contexte propice à leur épanouissement. Le 13 décembre 2017 dernier le conseil ministériel a donc approuvé le Startup Act, pour simplifier les procédures administratives et faciliter l’accès au financement. L’objectif étant de doper l’entrepreneuriat et les investissements dans le numérique et de faire de la Tunisie une «start-up nation».

“Je me considère très chanceux d’avoir pu participer au Policy Hackathon, c’est une initiative extrêmement passionnante où, pour la première fois, la plupart des acteurs de l’écosystème sénégalais se sont réunis pour écrire une proposition concrète de leur environnement. aller de l’avant. À l’heure actuelle, le gouvernement veut savoir comment façonner l’écosystème de l’entrepreneuriat et, en tant que Banque mondiale, nous sommes extrêmement heureux de pouvoir prêter notre énergie et nos ressources.

Personnellement, je crois fermement que le Sénégal a beaucoup à offrir en termes d’économie numérique, c’est vraiment excitant, et pour moi, c’est la voie de l’avenir. Le Sénégal fait la bonne chose de la bonne manière en demandant aux acteurs et à toutes les parties prenantes de créer cette proposition.”

Laurent Olivier Corthay, Finances du secteur privé, Banque mondiale

Un atelier sera organisé également en Septembre avec les institutions publiques et la DER afin d’obtenir l’engagement fort de porter le Sénégal Startup Act aux parlementaires et au Président du Sénégal.

Avec le Sénégal Startup Act, le Sénégal serait ainsi un pays précurseur en Afrique subsaharienne, à l’image de la Tunisie qui a offert à ses start-up un contexte propice à leur épanouissement.

0 comments on “Premier i4policy Hackathon à Dakar, Sénégal

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *